Pierre Laliberté - Artiste peintre Pierre Laliberté - Accueilpp Pierre Laliberté - Mes oeuvrespp Pierre Lalibeté - Mes ateliersPierre Lalibertép Pierre Lalibeté - Mes expositionsPierre Lalibertép Pierre laliberté - ContactPierre LalibertéPierre Laliberté
Pierre Laliberté - Mes oeuvres Pierre Laliberté - Mes ateliers - Menu Pierre Laliberté - Mes expositions - Menu
1974 - 1980
1980 - 2005
Après 2005

Automne 1974 – Printemps 1976

Quel bonheur ! J’entre au CEGEP (Ste-Foy) en Arts plastiques. Un poisson dans l’eau ou plutôt un oiseau dans le ciel, je ne portais plus à terre. Que de découvertes ! Sur le plan académique, j’appréciais au plus haut point le cours de Couleurs avec Robert Muckle, les matériaux avec André Bécot et le pictural avec Jacques Harvey. Sur le plan personnel, des amitiés marquantes s’y sont développées.

Ma production personnelle se développe en parallèle à mes cours. Je travaille toujours à la peinture à l’huile chez moi, mais en cours, j’apprends à travailler l’acrylique que j’aime moins cependant. Je m’intéresse beaucoup à la fragmentation de l’image, c’est -à-dire que tout est subdivisé en forme géométrique, portrait, paysage. Ces formes sont traitées en aplat de couleurs unies. Les sujets sont variés mais surtout des paysages imaginaires, prétexte à des illustrations de principes philosophiques. Je ne fais pratiquement pas ‘’d’abstraction’’ durant cette période.


Automne 1977 – Printemps 1980


L’université fût pour moi une ligue majeure. On y côtoie des adultes de tous âges et de toutes provenances, mais surtout de toutes expériences artistiques. Les démarches personnelles sont bien définies et entrent en symbiose ou en opposition avec d’autres, des conflits éclatent et des amitiés se soudent. Mais tout le monde en apprend d’avantage sur soi. On assiste à des revirements d’idées pour certains et à des émergences pour d’autres.

Mes tableaux ‘’fin-CEGEP’’ ont atteint un niveau d’abstraction ‘’géométrique lyrique’’ avec des notes d’art optique. Ce tournant m’a préparé au changement que j’allais effectuer à l’université.

Je délaisse définitivement la peinture à l’huile pour les produits acryliques ou latex et m’intéresse aux grands formats. La mécanique des couleurs cède la place au rapport ‘’forme-fond-couleur’’. Mes tableaux deviennent complètement abstraits exploitant les liens étroits entre le support et la surface. La bordure du tableau devient le ‘’centre’’ névralgique de la composition en modifiant la perception qu’on a de la surface centrale unie et monochrome. Cette approche est cependant uniquement mécanique, toute autre interprétation étant superflue.

Aussi l’approche psychologique de la pratique de l’art m’attire. Le processus d’apprentissage et d’acquisition des connaissances m’amène au cœur même des raisons du choix du type d’œuvres d’art que l’on pratique. C’est en travaillant de façon sérielle que j’ai tenté de laisser transparaître cette approche dans mes tableaux.

 
Design graphique - Graphisme Graphiste Branding Lévis - Niveau 5 - création et gestion - image corporative et publicitaire